Coups de coeur

À Cayeux-sur-Mer, les cabines de plages, demoiselles centenaires

cabine plage cayeux sur mer

Entre les falaises crayeuses d’Ault et l’embouchure de la Baie de Somme, la petite ville de Cayeux-sur-Mer est idéalement située. Elle s’étend tout en longueur le long de la Manche, égrainant un marais qui héberge 270 espèces d’oiseaux migrateurs, de longues plages sauvages, une pointe de galets d’où l’on peut observer les phoques, un phare à tête rouge et un bois de pins où il fait bon se promener à l’abri du vent…
Mais lorsque l’on dit “Cayeux-sur-Mer”, c’est pourtant aux cabines de plage auxquelles on pense immédiatement !

À partir du 1er mai, des centaines de cabines de plages s’alignent face à la mer à Cayeux-sur-Mer. Pour 2021, ce sont 481 cabines multicolores qui se dressent sur les galets : 312 appartiennent à des propriétaires privés et 169 sont des cabines communales louées par la ville, à la saison ou pour des périodes plus courtes (30€ la journée, si ça vous tente ;)).

Il faut y ajouter les cabines commerciales : le loueur de vélo, le point info du Hourdel et les marchands de friandises.

On peut y pique-niquer, y poser son ordinateur si l’on est en télétravail, s’installer pour lire ou surveiller les enfants, y ranger la chaise longue sur laquelle on s’allongera pour bronzer, s’abriter du vent, y enfiler son maillot de bain, voire tricoter ou boire un verre entre amis… Et, si l’on reste jusqu’au soir, contempler le coucher de soleil 🙂

Les cabines s’alignent au bord du plus long chemin de planches d’Europe ! La mise en place de ce chemin demande de l’organisation et du doigté de la part des services municipaux, afin qu’il soit stable et bien droit. En 2021, il mesure 2,6 kilomètres de long.

Si vous allez tout au bout du chemin, vous verrez, en face de vous, le hâble et les hautes falaises de craie blanche d’Ault.

La plupart des cabines sont peintes en vert et crème, couleurs du blason de la ville, mais de nouvelles séries, peintes en bleu, blanc, ocre ou rouge brique ont fait leur apparition. Certains propriétaires privés ont même apporté leur touche personnelle avec des couleurs vives, des peintures murales figuratives ou des panneaux portant le “petit nom” de leur cabine.

Mais depuis quand les cabines de plage ont-elles pris place à Cayeux-sur-Mer ?

Elles ont été imaginées à la fin du 19e siècle, l’âge d’or des “bains de mer” et des stations balnéaires. Et… ce sont les Britanniques qui furent à l’origine du tourisme balnéaire dans la région ! Il en reste une “trace” avec le hameau de Brighton (entre Cayeux et Le Hourdel), une station balnéaire créée à la fin du siècle, suite à l’ouverture de la ligne de chemin de fer reliant Cayeux à Saint-Valery-sur-Somme.

Avec l’avènement du chemin de fer, le Tout-Paris se pressait sur ces plages. Contrairement à de nombreuses plages voisines, celle de Cayeux-sur-Mer est constituée de galets. Les cabines étaient donc, déjà, un moyen de profiter du soleil et de la mer, mais avec le confort.
Dans les années 1930, les premiers congés payés ont permis au plus grand nombre de venir prendre l’air en Baie de Somme.

Vous avez tout l’été pour venir admirer les cabines de plage de Cayeux-sur-Mer : en septembre, elles seront démontées et mises à l’abri pour l’hiver.

Cet article vous a plu ? Gardez-le ou partagez-le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.