Belgique

Tyne Cot, le plus grand cimetière militaire du Commonwealth au monde

tyne cot cemetery

Lorsque j’ai visité le cimetière de Tyne Cot pour la première fois, en 2014, j’ai été choquée et émue par les très nombreuses pierres tombales et les noms gravés sur le mur du mémorial. Tant de jeunes hommes sont morts ici…

Le cimetière et le mémorial de Tyne Cot

Alors que je lisais les noms sur les plaques de pierre blanche, j’ai entendu un cri guttural. J’ai pensé que quelqu’un faisait un malaise. En réalité, un jeune néo-zélandais réalisait un Haka devant le mémorial des Néo-Z. Avec tout son cœur et toute l’émotion de ses 20 ans. C’était tellement émouvant qu’une vieille dame qui guidait un groupe de touristes anglais s’est mise à pleurer et l’a prise dans ses bras. Tout le monde a été touché de voir qu’un si jeune homme avait voulu rendre hommage à ses ancêtres morts durant la Grande Guerre un siècle auparavant.
À des milliers de kilomètres de chez lui.

Les soldats néo-zélandais du mémorial

Le cimetière de Tyne Cot est situé à Zonnebeke, non loin de Passendale, en Belgique.
Il n’est qu’à 10 minutes en voiture du centre d’Ypres, mais, en 1917, il fallut des mois de combat sous une pluie battante et dans une boue gluante pour que les alliés parviennent ici.
Le cimetière compte 11 954 tombes de soldats des forces du Commonwealth, dont 8 367 ne sont pas identifiés. C’est le plus grand cimetière militaire du Commonwealth au monde. Le long mur du mémorial, quant à lui, porte les noms de 34.948 soldats britanniques et néo-zélandais disparus après le 16 août 1917 et qui n’ont pas de tombe connue.
(Les noms des 54.405 soldats disparus avant cette date sont inscrits sur les parois de la Porte de Menin à Ypres).

Les soldats combattirent sur à peine quelques kilomètres durant l’une des plus grandes batailles de la Première Guerre Mondiale, ce qui explique pourquoi il fallut des décennies pour nettoyer et restaurer cette région. L’endroit peut sembler paisible de nos jours, mais il ne restait absolument rien ici après la guerre, et la terre était méconnaissable même pour ceux qui vivaient et travaillaient ici avant le début du conflit.

Tombe du soldat Mogg
Soldat Harry Mogg, décédé à 33 ans. “Bien que la mort sépare, les tendres pensées s’accrochent. Oh comme tu nous manques papa”

Messages personnels

Les pierres tombales des cimetières de l’ex-Commonwealth ont quelques choses de très particuliers : les parents pouvaient y faire graver une épitaphe (ce qui n’était pas possible pour les familles françaises ou allemandes, et c’est bien dommage). La plupart des messages sont religieux ou patriotiques, mais certains sont très personnels, soulignant la perte et la douleur, et parfois même, rarement, la colère et le rejet de la guerre. Les noms gravés sur ces pierres blanches sont ceux d’hommes qui ont vécu, qui ont été aimés, par des parents, des épouses, des enfants, des amis.

Pierres tombales dans le cimetière de Tyne Cot

“Tyne Cot” ou « Tyne Cottage » aurait été le nom donné par les Fusiliers du Northumberland à une grange située près du passage à niveau de la route entre Passendale et Broodseinde. La grange, qui était devenue le centre de cinq ou six blockhaus allemands, fut prise par la 3ème division australienne le 4 octobre 1917, lors de l’avance sur Passendale.

L’un des nombreux blockhaus allemands était suffisamment grand pour être utilisé comme poste médical avancé. 354 des soldats n’ayant pas survécu à leurs blessures furent enterrés près du poste. La plupart des tombes situées à proximité de la croix de Saint George sont donc celles de soldats identifiés.

Le cimetière fut à nouveau occupé par les Allemands du 13 avril au 28 septembre 1918, lorsque l’armée Belge captura la crête lors des dernières semaines de la guerre.

Après le 11 novembre 1918, le cimetière fut agrandi. Plus de 11.500 tombes de soldats britanniques des champs de bataille voisins de Passendale et Langemarck furent localisés et amenés dans ce cimetière, ainsi que les tombes de neuf petits cimetières de la région.

Pierres tombales de soldats dans le cimetière de Tyne Cot
Des camarades enterrés côte à côté
Les très nombreuses pierres tombales du cimetière de Tyne Cot
Le mémorial et ses milliers de noms gravés à Tyne Cot

Trois soldats qui ont reçu la Victoria Cross (la récompense la plus prestigieuse de Grande-Bretagne) sont enterrés dans ce cimetière. L’un est canadien (le soldat James P. Robertson), les deux autres sont des soldats australiens (le capitaine Clarence Smith Jeffries et le sergent Lewis McGee).
Le cimetière compte également les tombes de trois soldats allemands décédés dans l’hôpital temporaire situé près de Zonnebeke.

Tous les soldats enterrés dans le cimetière.
Tous les soldats dont les noms sont gravés sur le mémorial.

Un centre d’interprétation a été ouvert en 2006. Depuis le parking, on traverse le centre pour parvenir au cimetière. Il contient des panneaux explicatifs, des objets retrouvés sur les champs de bataille, des photos de soldats identifiés, et propose un film expliquant l’histoire des batailles qui ont eu lieu ici durant la Grande Guerre.

Lorsque les visiteurs entrent et sortent du centre d’interprétation, ils entendent des noms prononcés par une voix féminine via des haut-parleurs : ce sont ceux de tous les soldats commémorés sur le mémorial aux disparus de Tyne Cot.

Une boucle de promenade longue de 3 km et parsemée de panneaux informatifs thématiques mène les visiteurs du Musée Mémorial Passchendaele 1917 au Tyne Cot Cemetery.

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : A 9 kilomètres au nord-est d’Ypres, sur Tynecotstraat, une route venant de Zonnebeekseweg (N332).
Vous entrez dans le cimetière via le « centre des visiteurs » à côté du parking.


Horaires : le centre des visiteurs est ouvert tous les jours de 10h à 18h. Fermé du 1er décembre au 31 janvier.

Tarif : gratuit.


Cet article vous a plu ? Gardez-le ou partagez-le !

1 commentaire

  1. […] de ce cimetière est Sir Herbert Baker, qui a également conçu le cimetière et le mémorial de Tyne Cot, en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.