Coups de coeur

La chartreuse de Neuville-sous-Montreuil, immense monastère devenu havre de culture

chartreuse de neuville sous montreuil

Fondée il a près de 700 ans, juste au nord de Montreuil-sur-Mer, au cœur de la vallée de la Canche, la chartreuse de Neuville sous Montreuil est le plus grand monastère chartreux de France à l’architecture intégralement préservée : 18 000 m2 dans un écrin de verdure de 12 hectares. Lieu de vie religieuse, dissous à la Révolution française, le site est devenu sous la Belle Époque un sanatorium et une résidence d’artistes, puis un hôpital durant la guerre 14-18. C’est aujourd’hui un centre culturel où vous profiterez d’événements et d’expositions.

L’histoire de la chartreuse de Neuville

Fondée en 1324 par le Comte de Boulogne Robert III, la chartreuse de Neuville Sous Montreuil, est également nommée “Notre Dame des Près”.
Sa création est liée à une légende. Lors d’une visite à Montreuil-sur-Mer, le Comte Robert aurait regardé à plusieurs reprises un tableau représentant le visage du Christ. À chaque fois, le regard du Christ se serait détourné. Pris d’angoisse devant ce “signe” de rejet de Dieu lui reprochant ses péchés et sa promesse non tenue de bâtir un édifice religieux, Robert aurait alors décidé de construire la chartreuse de Neuville. Et, bien entendu, lorsqu’il revint voir le tableau, le regard du Christ ne se serait plus détourné de lui…

La chartreuse de Neuville sous Montreuil a ensuite connu plusieurs vies. En plein tourment des guerres de religion, elle a été attaquée et dévastée à plusieurs reprises au 16e siècle. À la suite de la Révolution et de la nationalisation des biens de l’Église, les chartreux ont été chassés et l’édifice a servi de carrière de pierres. Lors de la guerre franco-allemande de 1870, la chartreuse a subi de nouvelles destructions… Il ne restait presque plus rien des bâtiments anciens.
L’architecte Clovis Normand, architecte local disciple de Viollet le Duc, a alors décidé de reconstruire la chartreuse en s’appuyant sur les plans anciens et la structure initiale. Lorsque les travaux se sont terminé en 1875, les moines chartreux sont revenus et se sont fait connaître pour leur intense activité d’imprimerie et leur grande bibliothèque. Les chartreux ont cependant été expulsé à la suite de la loi de 1901 qui a entraîné la fermeture des monastères en France. S’ils ont emmené leur bibliothèque avec eux en partant s’installer en Angleterre, leur imprimerie a été entreposée à Tournai.

Les bâtiments ont été réquisitionnés par le maire de l’époque qui les a transformés en un hospice, un sanatorium, puis un hôpital avec un phalanstère ouvert aux artistes et destinés aux ouvriers : Jules Renard ou Guillaume Apollinaire y ont séjourné. Les activités artistiques ont cessé en 1912, à la veille de la Première Guerre Mondiale. Durant ce conflit, près de 5000 civils belges ayant fui leur pays se sont réfugiés à la chartreuse de Neuville. Ils n’en sont repartis qu’en avril 1919, période où le typhus et la grippe espagnole faisaient des milliers de morts. La chartreuse est alors devenue un hôpital civil belge. Les civils et soldats qui y sont décédés ont été inhumées dans une pâture proche qui n’a été redécouverte qu’en 2014.

cloître de la chartreuse de neuville sous montreuil

Les lieux ont ensuite accueilli l’hospice-asile du Centre Hospitalier de l’Arrondissement Montreuil-sur-mer de 1950 à 1998.

Et enfin, une société civile immobilière (privé-public-associatif) a acquis la chartreuse, en état d’abandon, créant l’association de la Chartreuse de Neuville en 2008. Depuis, les membres de l’association et des bénévoles ont patiemment entretenu l’édifice. En 2017, un chantier de rénovation de la chartreuse a été lancé, le plus grand chantier des monuments historiques de France.

La chartreuse de Neuville sous Montreuil

Au dessus du portail d’entrée se trouve un tympan sculpté où la vierge, à qui est dédiée le monastère (“Mariae de Pratis”), est représentée avec l’enfant Jésus. A gauche, le comte Robert III de Boulogne en armure, qui finança la construction de Notre-Dame des Près en 1324, lui offre symboliquement un monastère. A droite, le Révérend Père Dom Charles-Marie Saisson, Général de l’Ordre des Chartreux, lui offre quant à lui le nouveau monastère reconstruit en 1870.
Derrière Dom Saisson, on peut voir le blason de l’Ordre des chartreux : le monde surmonté d’une croix et entouré de sept étoiles.

portail d'entrée de la chartreuse de neuville sous montreuil

On entre dans la chartreuse par un portail sur la droite, pour se retrouver dans le hall d’accueil où l’on peut parcourir une jolie boutique et réserver une visite guidée. Au cours de cette visite, vous découvrez l’histoire de cet édifice exceptionnel, la vie des Chartreux et/ou le projet de renaissance de la Chartreuse Notre-Dame des Près.

La visite commence par la cour d’honneur et l’église, rénovée en 2018 par des entreprises des Hauts-de-France.

intérieur de l'église de la chartreuse Notre Dame des Près

Les stalles et toutes les boiseries ont été peints en blanc par les derniers locataires religieux de la chartreuse, les soeurs de Bethléem, au début des années 2000. Si ce choix n’est pas très respectueux du visage originel des lieux, il faut admettre que cette couleur éclaircit la pièce et met en valeur les bas-reliefs et les sculptures.

On visite ensuite le cloître, dont les – élégants – murs blancs et sols noirs rappellent la simplicité des moines qui ont vécu ici.

Durant la Grande Guerre, près de 5000 personnes ont séjourné à la Chartreuse jusqu’en 1918 : familles entières, personnel, militaires, orphelins,… Elles y ont laissé leur marque dans la pierre calcaire des murs du cloître. On reconnait le casque à pointe des Allemands, des silhouettes humaines, des visages, une colombe, des dates gravées…

L’ordonnancement d’une Chartreuse suit le schéma imaginé par Bruno de Cologne, le fondateur de l’ordre des Chartreux à la fin du 11e siècle. Ce schéma sépare deux espaces de vie : la “maison haute” dédiée aux “Pères”, qui vouent leur vie à la prière, à l’étude et à la contemplation, en solitaire; et la “maison basse”, l’espace de vie des “Frères”, qui ont en charge le fonctionnement matériel du monastère. Ils se partageaient malgré tout l’église, le réfectoire, la salle du chapitre et la bibliothèque.

La visite guidée vous permet de visiter un logement de Frères, qui y vivaient en communauté.

Vous visitez également la “cellule” d’un “Père”, un peu mieux conservée… et plus confortable.

Plusieurs panneaux explicatifs sont disséminés dans la chartreuse, ainsi que les énigmes d’un jeu qui s’adresse aux enfants.

Véritablement ouverte au monde, la Chartreuse de Neuville sous Montreuil vous propose de découvrir son avenir et de revivre son passé au travers de visites guidées thématiques mais aussi de résidences d’artistes, d’hébergement pour les créateurs et les chercheurs, de séminaires de résilience, de spectacles (théâtre, cinéma, cirque, concerts, murder party…), de visites théâtralisées ou visites-conférences, de visites de chantier de rénovation, de visites découvertes des métiers d’art et de restauration du patrimoine… Elle propose par ailleurs des formations (patrimoine), des ateliers pratiques et de l’aide à l’insertion.
Une fois le chantier de rénovation terminé, la Chartreuse accueillera “un Tiers-lieu d’innovation sociétale, une hôtellerie inclusive et un béguinage intergénérationnel”.

Les Jardins de la Chartreuse de Neuville

Situés en contrebas de la cour d’honneur, les jolis jardins (restructurés en 2011) valent la visite. Inspirés du mode de vie rigoureux des Chartreux, ils offrent un panel de plantes vivrières, médicinales et florales.

Un parcours de découverte sur 7000 m² a été aménagé et divisé en parcelles : les aromatiques, le potager, les 54 carrés pédagogiques, le cloître végétal et ses fleurs, les pieds de houblons… Les carrés pédagogiques accueillent des écoliers qui découvrent le jardinage et la biodiversité.

Photo de Luc, issue du site de la Chartreuse de Neuville

L’association de la Chartreuse vend les excédents de culture du potager sur demande : légumes, mais aussi plants et graines.

jardins de la chartreuse Notre Dame des Près de Neuville Sous Montreuil
Photo de Pir6mon sur wikipedia

Les jardins sont ouverts d’avril à octobre, en visite libre ou guidée (sur réservation pour les groupes).

La Chartreuse de Neuville sous Montreuil propose de nombreuses activités, n’hésitez pas à vous renseigner sur leur site pour en connaître les dates.

Horaire des visites guidées “classiques” (durée 1h) :
En semaine jusqu’au 4 juillet : 11h et 15h
En semaine l’été (4 juillet – 31 août) et tous les week-ends : 11h, 14h30, 15h30 et 16h30

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse :
1 allée de la Chartreuse, 62170 Neuville Sous Montreuil
Horaires : du 2 avril au 6 novembre, de 11h à 13h et de 14h à 18h. Fermé le lundi.
Tarifs : visite libre avec accès à l’exposition et aux jardins : 9 € (4,50€ réduit) – Visites guidées : 12 € (6€ réduit). Gratuit pour les moins de 8 ans.

Cet article vous a plu ? Gardez-le ou partagez-le.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.