Coups de coeur

La Citadelle de Lille

citadelle lille

La citadelle de Lille, édifiée au nord de la cité flamande par Vauban, dresse fièrement ses fortifications de briques et de grès au centre d’un parc arboré, de fossés à roselières et de terre-pleins fleuris. Aujourd’hui siège de l’état-major international de l’Armée de terre, elle est avant tout un lieu de promenade enchanteur, où les sportifs et les familles prennent plaisir à musarder.

L’histoire de la Citadelle de Lille

La “reine des citadelles” est l’œuvre de Sébastien Lepreste, Marquis de Vauban, et de l’ingénieur lillois Simon Vollant.
(Ce dernier, très apprécié de Vauban, dirigea les principaux travaux de fortifications des villes et places fortes du nord du pays. À Lille, il construisit également la Porte de Paris, le quartier de Saint-André ou le Rang de Beauregard).

Contreforts et fossés inondés de la citadelle de Lille

Après un siège de seulement 8 jours, Louis XIV avait ravi la cité aux Pays-Bas espagnols, qui régnaient sur les Flandres depuis 150 ans. Louis XIV décida très rapidement de fortifier la ville de Lille : il fallait se donner les moyens de garder sa nouvelle conquête ! La commune fit d’ailleurs partie du fameux “Pré carré” de Vauban, un ensemble de 28 villes fortifiées qui s’étendait de Gravelines jusqu’à Maubeuge.

les fossés inondés de la citadelle de Lille

La construction de la Citadelle de Lille engendra un chantier gigantesque, mais somme toute rapide : l’édification dura seulement 6 ans, de 1668 à 1673, employant 6000 ouvriers.
Pas moins de trois millions de blocs de pierre, soixante millions de briques et soixante-dix mille pieds de grès composent le corps de la place“.
Bâtie sur un terrain marécageux, la Citadelle profitait d’un ingénieux système d’inondation de ses abords qui multipliait les obstacles au devant de l’enceinte : fossés, tenailles et demi-lunes.”
La Citadelle put ainsi résister lors des sièges de 1708 et 1792.

Les remparts, les bastions et les fossés de la citadelle de Lille
Vu depuis les hauteurs des remparts de la citadelle de Lille

La Citadelle de Lille

À l’origine, la citadelle fut une véritable petite ville. Les 3000 soldats, auparavant logés chez l’habitant, s’installèrent dans des bâtiments spécifiquement construits pour eux et garantissant leur autonomie : un moulin à eau, une boulangerie, un barbier, une chapelle jésuite (la première en Flandres), des magasins de vivres et de munitions, les quartiers des soldats, de l’intendance et de l’état-major. À partir de 1871, la caserne abrita le 43ᵉ Régiment d’Infanterie.
L’ensemble des bâtiments s’organisait autour de la place d’armes, destinée -encore de nos jours – aux rassemblements et aux exercices.

Photo issue du site parcdelaCitadelle

Les façades des bâtiments intérieurs ont un style particulier, mélange entre l’influence des Pays-Bas espagnols et le classique français. Des édifices ont été ajoutés au cours des siècles, notamment vers 1870 et dans les années 1930, mais les bâtisseurs ont toujours veillé à respecter ce style d’origine, si bien que l’on a l’impression que les constructions datent toutes de la même époque.

Photo issue du site voyageway.com

L’enceinte de la citadelle, de 2 km de long, est un pentagone entouré de cinq bastions formant une étoile. Les accès de la citadelle sont au nombre de cinq avec deux portes, Royale et Dauphine.

La Porte Royale

La Porte Royale de la citadelle de lille

La Porte Royale est le principal accès de la forteresse. Monumentale, elle mesure 14m de large pour 15,50 m de haut.
Sur une plaque noire figure une inscription très flatteuse à la gloire de Louis XIV : “Lille, couronnement grandiose des victoires de Louis XIV, conquérant les provinces héritées par Marie-Thérèse, son épouse, et contrainte par lui-même, en neuf jours, à capituler, à l’étonnement de l’Univers, elle qui eût arrêté ou retardé longtemps l’élan de tout autre, a pu apprécier la sagesse et la bonté de Celui qu’elle avait reconnu invincible. Grâce à la protection de cette Citadelle érigée par la magnificence du Roi, déjà supérieure par ses richesses et le nombre de ses habitants aux autres cités de la Belgique catholique, elle ne le cède maintenant en rien à aucune d’elles pour la gloire de ses fortifications, seule chose qui lui manquait auparavant. Année 1670“.

Détail de la porte royale de la citadelle de Lille, quartier Boufflers

La porte est surmontée par un cartouche monumental avec des décorations et des dorures, soulignant à nouveau le prestige du roi : trophées militaires, guirlandes, fleurs de lys surmontées de la couronne royale… Enfin, sur le fronton est représenté le symbole du Roi Soleil.

Des visites guidée de l’intérieur de la Citadelle sont organisées régulièrement par l’Office de tourisme de Lille. Il est nécessaire de réserver au plus tard le dimanche précédant la visite et de fournir une pièce d’identité car la Citadelle est toujours un bâtiment militaire (où réside le Quartier Général du Corps de Réaction Rapide France – OTAN). Renseignez-vous auprès de l’Office de Tourisme de Lille.

Vous pouvez également profiter d’une très belle visite virtuelle à 360° de la Citadelle de Lille.

La promenade des remparts

Pour faire le tour de la Citadelle de Lille, empruntez tout simplement la promenade des remparts sur lequel on peut facilement se balader à pied, à vélo, en poussette… sur un peu moins de 2km autour de la citadelle.

Une balade dans le parc de la Citadelle vous permet d’observer la maçonnerie des fortifications, faite de briques (hé oui, nous sommes dans le Nord !) et d’un soubassement plus solide en grès. Vauban avait également prévu de hauts talus de terre qui devaient faire obstacle aux tirs ennemis ou amortir l’impact des boulets de canons. Ils sont recouverts de végétation… et l’étaient déjà au 17ᵉ siècle car les arbres permettaient de cacher la position des défenseurs.

La flore et la faune présents sont protégés dans le parc de la Citadelle. Si vous y faites attention, si vous prenez votre temps, vous croiserez sans doute des canards et des poules d’eau cherchant leur nourriture dans la vase des fossés, et peut-être même de magnifiques hérons cendrés ou un martin-pêcheur. Le soir, vous pourrez apercevoir des chauves-souris ou des oiseaux de proie.

La tonte des zones herbeuses est, quant à elle, assurée par des moutons et des chèvres qui broutent ou paissent en toute tranquillité.

La promenade des remparts est aussi un lieu de mémoire qui a lieu sur “la voie des combattants”, nommée ainsi en souvenir des soldats et civils originaires de Lille et décédés durant les différentes guerres.

Non loin de la Porte Royale est fixée une plaque sur laquelle on peut lire : “Louis le Grand la voulut, Vauban la dessina, Simon Vollant l’édifia. Depuis 1667, la Reine des citadelles brille comme une étoile au front nord de la ville.
En 1974, les rescapés du train de Loos y plantèrent 700 arbres en souvenir de leurs compagnons morts en déportation“.
(Le 1er septembre 1944, deux jours avant la libération de Lille, les nazis avaient affrétés un train de 872 déportés, en grande majorité des résistants, vers les camps de la mort. Seul 275 d’entre eux en revinrent. Trente ans plus tard, les survivants plantèrent des centaines d’arbres -1200 en réalité- autour de la citadelle).

Les remparts de la citadelle de Lille, avec la porte royale au loin
Le promenade des remparts de la citadelle de Lille

La citadelle est entourée d’un espace boisé de 60 hectares appelé bois de Boulogne ou bois de la citadelle. Des tables y sont disséminés, pour vous permettre de faire une pause ou de piqueniquer. Et certaines sont vraiment bien cachées !

À l’orée de ce bois court un chemin de halage, le long du canal à grand gabarit de la Deule. Vous y croiserez de nombreux promeneurs ou vous pourrez vous arrêter sur un banc.

Le chemin de halage au nord du parc de la citadelle de Lille
Plaine de piquenique au nord est du parc de la citadelle de Lille

Puisque vous êtes là, tentez un parcours d’accrobranche avec “Accro Lille“. L’association propose des parcours enfants (à partir de 6 ans), ado et adultes. Essayez la tyrolienne à 10m du sol, vous m’en direz des nouvelles !

accrobranche dans le parc de la citadelle de Lille

Vous pouvez également découvrir la citadelle et ses abords grâce à un circuit pédestre.

Comment venir à la Citadelle de Lille :
Si vous venez en voiture, je vous conseille de vous garer soit dans les jardins du Colysée de Lambersart, soit au parking République de Lambersart (tous deux gratuits), et d’emprunter les passerelles piétons pour arriver jusqu’au bois de la citadelle.
Le grand parking du champ de Mars est payant.

Le mieux est quand même de venir :
– en métro (ligne 1, arrêt République puis 15 mn à pied en remontant le boulevard de la Liberté),
– en vélo (stations V’Lille Jardin Vauban, Champ de Mars ou Esplanade)
– en bus (Liane 1 et 90, arrêt Champs de Mars ou Bus Liane 12, arrêt Jardin Vauban)

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse :
Avenue du 43e régiment d’infanterie, 59800 Lille

Horaires :
ouvert tous les jours

Tarifs : l’accès au parc est gratuit. La visite guidée de la Citadelle est payante (13€).

Renseignements : https://parcdelacitadelle.lille.fr/

Cet article vous a plu ? Gardez-le ou partagez-le.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.