Coups de coeur

Le cimetière de l’Est à Lille… plus grand parc de la ville !

Envie de vous promener à l’ombre d’arbres centenaires, d’admirer les couleurs ou de sentir les parfums des jolies fleurs, de vous asseoir sur un banc pour… admirer les chapelles gothiques ? Promenez-vous au cimetière de l’Est ! C’est sans doute l’un des plus beaux cimetières de France et c’est le plus grand parc paysager de la ville de Lille.

Créé en 1779, le cimetière de l’Est est riche de trésors artistiques et architecturaux. De nombreuses personnalités lilloises y reposent, dont les anciens maires Pierre Mauroy et Roger Salengro. Mais c’est aussi un endroit de promenade, car il a été créé sur un ancien parc paysager qui appartenait à la famille Coustenoble-Dujardin. En cédant le terrain, la famille demanda que le cimetière reste planté d’arbres et de fleurs. Leur souhait fut exaucé.

cimetière de l'Est à Lille

Situé à quelques centaines de mètres de la gare Lille Europe et en face du jardin des Géants, le cimetière de l’Est regroupe 36000 tombes qui se dressent au milieu de 520 espèces végétales, sur 22 hectares. On peut y flâner durant des heures… Je m’y suis rendu une demi-douzaine de fois et je n’ai pas encore tout vu.

Contrairement au cimetière de Roubaix, où l’on sent une hiérarchie assez marquée entre les classes sociales, ici les sépultures modestes des ouvriers côtoient les chapelles funéraires opulentes de la bourgeoisie et des barons de l’industrie. Il faut dire qu’à Lille sont né une tradition socialiste et plusieurs figures de ce mouvement politique, mais aussi des maires, des artistes et de grandes familles dont les noms ne vous sont sans doute pas inconnus.

Vous serez sans doute surpris par le grand nombre de tombes ornées de bustes, de médaillons et de statues…

Le cimetière de l’Est est, comme souvent les cimetières, un excellent moyen de découvrir l’histoire de la ville et de ses habitants.

À l’entrée principale du cimetière, vous ne pourrez pas rater l’étonnante statue en bronze “grandeur nature” représentant la violoncelliste Eliza de Try (1846-1922) jouant de son instrument. Premier prix du Conservatoire Royale de Musique de Bruxelles en 1865, elle a réalisé des tournées de concerts en France, en Belgique ainsi qu’en Espagne, au Portugal, aux Pays-Bas et aux États-Unis.

Le musicien Alfred Quesnay, décédé en 1910, représenté par un buste en bronze que pleure une muse.

Alfred Quesnay au cimetière de l'Est à Lille

Si cette sculpture de l’angelot pleureur ne vous est pas inconnue, c’est qu’on la trouve dans de nombreux cimetière. Il est inspiré de celle qui figure dans la cathédrale d’Amiens.

Cinq résistants lillois de la Grande Guerre sont enterrés dans le cimetière de Lille Est : Jules Maertens, Eugène Deconynck, Sylvère Verhulst, et Eugène Jacquet, qui furent exécutés le 22 septembre 1915, et Léon Trullin, fusillé le 8 novembre à 18 ans. 
La tombe de Jules Maertens est la plus saisissante : son corps gît à terre, pleuré par une allégorie en bronze de la France. Le mur de briques est un morceau original de la citadelle contre lequel il a été fusillé.

Eugène Jacquet, chef du comité de résistance, était Franc-Maçon. Sa tombe est ornée des attributs de la société à laquelle il appartenait (maillets, poignée de mains, pyramides).

La tombe de Sylvère Verhulst est plus classique, mais elle est ornée d’un médaillon en bronze le représentant de profil.

La très belle tombe Decottignies représentant une mère âgée agenouillée devant la simple croix de bois, surmontée d’un casque de poilu, de son fils.

la tombe Decottignies au cimetière de l'Est à Lille
tombe avec des angelots

Desrousseaux… Ce nom me dit quelque chose… Un “trouvère” ? Ah mais oui ! C’est le créateur de la célèbre chanson “Le p’tit quinquin”, emblématique du Nord.

La tombe de Desrousseaux, créateur de la chanson du ptit quinquin au cimetière de l'Est à Lille,
jolie tombe Art Déco
intérieur d'une chapelle

La tombe de la famille Delepoulle. Entrepreneur, Louis-Alfred Delepoulle a été pris comme otage par l’armée allemande durant la Première Guerre Mondiale. Après le conflit, il a créé l’association des otages de représailles, puis est devenu vice-président du Comité pour l’érection du Monument aux Morts de Lille. Il est d’ailleurs représenté sur ce monument parmi les quelques personnages nommés les “Captifs”.

tombe de Louis Delepoulle au cimetière de l'Est à Lille

Vers le fond du cimetière se trouvent parmi les tombes les plus anciennes, un carré juif et plusieurs tombes de citoyens britanniques qui s’étaient installés à Lille. C’est aussi là que la végétation est la plus luxuriante.

tombe ancienne et végétation au cimetière de l'Est à Lille

André Guilbert fut le premier pilote à décéder au 24 heures du Mans, en mai 1925, à la suite d’une collision avec un camion sur la route menant au circuit.

Une colombe en bronze tenant en son bec un rameau d’olivier sur une tombe style Art Nouveau.

L’impressionnant monument de la famille Delebart-Mallet, fondatrice d’un des principaux ensemble de filatures de coton de la région lilloise.

Le monument Mulie est surmontée de la sculpture d’un ange ailé…

Edmond Deren, représenté sur sa tombe avec sa clarinette, fut professeur de musique au conservatoire de Lille.

Le tombeau de la famille Melchior avec, au pied du crucifix, les blasons de la croix de Lorraine, de Lille et des Flandres. La famille Melchior était gérante des Annuaires Ravet-Anceau.

La chapelle de la famille Gonnet, de style néo-gothique, réalisée par Charles Leroy (architecte, entre autres, de l’église Saint Martin de Croix, Saint Christophe de Tourcoing et Notre Dame de la Treille). Elle devait être suffisamment grande pour contenir une quarantaine de sépultures !

Militant socialiste, Henri Ghesquière fut député du Nord de 1906 à sa mort. Il œuvra pour améliorer les conditions de vie et de travail de la population, mais mourut emprisonné durant la Grande Guerre pour incitation à la grève des ouvrières travaillant pour l’ennemi.

Une marre a été creusée pour attirer les tritons et les libellules. Les oiseaux et les chauves-souris viennent y boire.

Pour finir, le tombeau de la famille Mac Cartan. Fuyant la répression britannique en Irlande du Nord, Anthony Mac Cartan est arrivé en France vers 1702. Son  fils Antoine est né à Valenciennes : les Mac Cartan s’y sont fixé pour un siècle et ont eu une nombreuse descendance. Parmi celle-ci : la branche de Gaulle-Maillot !
La petite fille d’Andronic Mac Cartan, Julia Delannoy, est la grand-mère du Général Charles de Gaulle.

mac cartan les ancêtres de Charles De Gaulle

Des visites guidées du cimetière sont organisées par l’Office du Tourisme de Lille. N’hésitez pas à le contacter.

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : 1 rue du Ballon 59000 Lille
Horaires : Ouvert tous les jours de 8h à 17h (dernière entrée possible à 16h45).
Renseignements : 03.62.26.08.24 ou cimest@mairie-lille.fr

Cet article vous a plu ? Gardez-le ou partagez-le.

2 commentaires

  1. Jocelyne Lefebvre a dit :

    Je l’ai découvert, par hasard, la semaine dernière, et suis immédiatement tombée sous le charme ! Un des cimetières les plus verts que je connaisse, dans la région Nord. Y retournerai dès que je le peu, pour faire et découvrir d’autres parties, que je n’ai pu voir ce jour-là… Enthousiaste !

    1. Bonjour Jocelyne.
      C’est effectivement l’un des plus beaux cimetières de la région, je comprends votre coup de cœur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.