Coups de coeur

Le musée Jules Verne d’Amiens

La Maison dans laquelle Jules Verne vécut à Amiens a été transformée en musée où se mêlent l’imaginaire et le quotidien du célèbre écrivain. Cet hôtel particulier a gardé l’atmosphère du 19e siècle, avec son mobilier, ses photographies et sa décoration qui permettent de découvrir l’intimité de l’auteur. Plusieurs centaines d’objets personnels vous font revivre la présence de Jules Verne et les aventures de ses héros.

Un nombre incalculable de personnes ont lu au moins l’un des “Voyages Extraordinaires” de Jules Verne. C’est le deuxième auteur le plus traduit au monde après Agatha Christie, mais devant Shakespeare ! Ses histoires ont bercé mon enfance et mon adolescence, suscitant mon intérêt pour la littérature d’aventure, le fantastique et la science-fiction.
Vous imaginez donc avec quelle enthousiasme je me suis rendue dans la maison de Jules Verne, à Amiens !

L’écrivain vécut 34 ans dans la capitale de la Picardie (dont il fut conseiller municipal), jusqu’en 1905. Il s’installa durant 18 ans (de 1882 à 1900) dans la “Maison à la Tour”, devenue aujourd’hui un musée. Son épouse, Honorine, était originaire d’Amiens et c’est elle qui le convainquit qu’il y serait plus au calme qu’à Paris pour écrire.

Ainsi se formèrent ces immenses couches de charbon qu’une consommation excessive doit pourtant épuiser en moins de trois siècles si les peuples industrieux n’y prennent garde.

Voyage au centre de la terre, 1864

Inscrite aux monuments historiques, cette maison (qui est en réalité un bel hôtel particulier) a été restaurée en 2005 pour accueillir des visiteurs curieux d’approcher la personnalité, les sources d’inspiration et les souvenirs de Jules Verne. Chaque pièce est une invitation à découvrir la vie de l’humble écrivain, mais aussi l’univers fantastique de ses Voyages extraordinaires !

Visiter la maison-musée

Plus de 700 objets variés sont exposés au rez-de-chaussée, sur les deux étages et même dans les combles. La maison est surmontée d’un belvédère que l’on voit de loin.

La tour et la verrière de la maison de Jules Verne

La maison a été construite de 1845 à 1854 pour un notaire amiénois, aussi est-elle typique du 19ᵉ siècle et la restauration a pris soin de conserver la plupart des pièces au plus proche de leur décor d’époque.
D’ailleurs, la vie et l’histoire de la ville d’Amiens à l’époque sont également retracées à l’aide de photographies, d’affiches et d’écrits de l’auteur.

C’était la maison d’un paysan, mais, en fait d’hospitalité, elle valait celle d’un roi.

Voyage au centre de la terre, 1864

Le rez-de-chaussée est l’étage de la maison qui a le moins changé depuis le départ de Jules Verne. On l’imagine assis dans le lumineux jardin d’hiver, pour y admirer le jardin à travers la verrière ou discuter avec son épouse.

Le jardin d'hiver de la maison de Jules Verne

Si le jardin n’existe plus, le mur qui fait face à la verrière a été recouvert d’une très jolie fresque rappelant les œuvres de Jules Verne.

La belle fresque de la cour de la maison de Jules Verne

La salle à manger, très bourgeoise, est la seule pièce de la maison à avoir gardé son décor d’origine. Elle surprend par son mobilier de style néo-gothique et son plafond à caissons. Elle ne servait qu’aux grandes occasions, pour accueillir les “hôtes de marque”.
Dans les placards, on découvre de nombreux objets appartenant à Jules Verne et à son épouse.

Pieds de lampe néo-gothique dans le salon
Luminaire et meuble sculpté dans la maison de Jules Verne

Tant dans le grand que le petit salon, on découvre l’intimité du couple Jules – Honorine Verne, avec des objets leur ayant appartenu et de grands portraits les représentant, ainsi que les parents de l’écrivain.
Le petit salon accueillent des vitrines où sont rassemblées les études de Jules Verne et ses lectures de jeunesse (les histoires “à la Robinson Crusoé” qui allaient plus tard l’inspirer).

La dernière pièce du rez-de-chaussée évoque les débuts de Jules Verne. Car avant d’écrire ses Voyages Extraordinaires, l’auteur a créé des pièces de théâtre, des paroles de chansons, des poèmes et des récits de fiction parus dans la revue “Le Musée des familles”.
On découvre également qu’il s’est inspiré de ses voyages (et a voyagé pour s’inspirer), pour écrire ses romans.

D’immenses forêts de lataniers, d’arecs, de bambousiers, de muscadiers, de tecks, de gigantesques mimosées, de fougères arborescentes, couvraient le pays en premier plan, et en arrière se profilait l’élégante silhouette des montagnes.

Le tour du monde en quatre-vingt jours, 1873

Au premier étage de la maison se tenaient les chambres de la famille Verne. À la place, le musée a reconstitués l’univers de l’éditeur Parisien Pierre-Jules Hetzel, ami et inspirateur de Verne : sa librairie parisienne, son salon et son bureau.

Hetzel a d’abord publié les textes de Jules Verne en feuilleton dans un magazine, mais devant le succès rencontré, il les a édité en grand format avec de très belles couvertures cartonnées. Ces “cartonnages” sont représentatifs de l’œuvre de Jules Verne : on reconnait immédiatement l’un des “Voyages Extraordinaires”, dont Hetzel choisissait les décors, et a sorti des dizaines d’éditions différentes, selon les modes et les goûts du moment.

Couvertures de livres de Jules Verne
Mathias Sandorf, par Jules Verne

Château abandonné, château hanté, château visionné. Les vives et ardentes imaginations l’ont bientôt peuplé de fantômes, les revenants y apparaissent, les esprits y reviennent aux heures de la nuit.

Le château des Carpathes, 1889

Le musée a reconstitué le bureau de Pierre-Jules Hetzel avec des objets provenant de son cabinet de travail parisien.

le bureau de l'éditeur Herzel

L’autre partie de la pièce est consacrée à la vie amiénoise de Jules Verne. Tout comme Victor Hugo (également édité par Hetzel), Jules Verne s’était engagé en politique, mais au niveau local. Il a été membre de l’Académie d’Amiens, de la Société Industrielle, de la Société d’horticulture, administrateur de la Caisse d’Épargne et conseiller municipal pendant 16 ans !

Le deuxième étage est entièrement consacré à Jules Verne lui-même.

Pour commencer, on monte à bord du bateau de Jules Verne, le Saint-Michel III. L’auteur adorait son petit yacht qu’il avait amarré dans la Baie de Somme, au Crotoy.

Reconstitution du bateau de Jules Verne, le Saint-Michel III

La pièce qui provoque le plus d’émotion est la plus petite de la maison. On ne peut y entrer, on y jette juste un œil, on ne voudrait pas déranger : c’est là que Jules Verne écrivait ses romans.
Le cabinet n’est pas l’original, mais une reconstitution à l’identique de l’époque de Jules Verne. Par contre, le globe posé sur le bureau appartenait bien à l’écrivain.

Reconstitution du bureau de Jules Verne

Dans la pièce voisine, regardez où vous mettez les pieds. Vous aller marcher sur une immense carte du tour du monde sur laquelle Jules Verne avait tracé le trajet d’un tour du monde aérien imaginé pour son roman “Robur le Conquérant”.

Les naufragés avaient été jetés, non sur un continent, pas même sur une île, mais sur un îlot qui ne mesurait pas plus de deux milles de longueur, et dont la largeur était évidemment peu considérable.

L’Ile mystérieuse, 1873

On termine la visite par le grenier, un espace où s’accumulent des malles de souvenirs, de vieilles photos, des jeux anciens, des lanternes magiques, des marionnettes, des affiches, des morceaux de tapisseries inspirées de romans de Jules Verne…

le grenier et ses malles de famille
une machine reconstituée et un morceau de tapisserie

Des machines volantes imaginées par Jules Verne ont été recrées et sont accrochées au plafond.

Maquettes des machines inventées par Jules Verne
Une machine volante

Les romans de Jules Verne ont été traduits dans toutes les langues, plus de 200 films inspirés de ses œuvres ont été produits. La maison n’en proposent évidement que quelques exemplaires, mais c’est déjà impressionnant.

Les ouvrages de Jules Verne ont été traduits dans toutes les langues
représentation d'un jeu de cartes espagnol

La fin de la visite nous invite à descendre la tour par un bel escalier en colimaçon. Au bas des marches, Michel Strogoff, Mathias Sandorf, Phileas Fogg et le Capitaine Nemo vous attendent…

L'escalier de la tour de la maison de Jules Verne

Sa bouche était finement dessinée, mais il semblait qu’elle eût, depuis longtemps, désappris de sourire.

Michel Strogoff, 1876
La verrière Art Nouveau de la maison de Jules Verne

La Maison Jules Verne bénéficie du Label Tourisme & Handicap. Elle propose une jolie boutique de souvenir ainsi que diverses animations tout au long de l’année : des visites guidées ou théâtralisées, des ateliers d’écriture, des jeux en famille, des soirées “murder party”, etc.

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : 2 rue Charles Dubois 80000 Amiens

Horaires :
Tous les jours du 15 avril au 14 octobre. Lundi, mercredi, jeudi, vendredi : 10h–12h30 et 14h-18h30, samedi et dimanche : 11h-18h30 et mardi : 14h-18h30.
Du 15 octobre au 14 avril : Lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 14h à 18h.

Tarif : 7€50. Tarif réduit 4€ pour les 6 – 18 ans, 5€ pour les personnes handicapées. Gratuit pour les enfants de moins de 6 ans, les résidents de l’Union Européenne de 18 à 25 ans, les demandeurs d’emploi, et les vendredi après 16h30.
Location d’un audioguide : 2€.

Renseignement : maisondejulesverne@amiens-metropole.com

Jules Verne à Amiens

En parcourant la ville, nous pouvons visiter deux autres endroits emblématiques : le cirque Jules Verne et le cimetière de la Madeleine.

la tombe

Conseiller municipal de la Ville durant 16 ans, Jules Verne décida de la construction d’un cirque à Amiens, notamment parce que les arts du cirque le passionnaient.
Le cirque fut inauguré en juin 1889, pour le centenaire de la Révolution française.

Le cimetière de la Madeleine accueille quant à lui la dernière demeure de l’écrivain, décédé en 1905 à Amiens.
Le surprenant monument qui orne sa tombe représente Jules Verne sortant de sa tombe en tendant le bras vers le ciel.

Et puisque vous êtes à Amiens, ne ratez pas la superbe cathédrale, la plus grande de France.

Cet article vous a plu ? Gardez-le ou partagez-le.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.