Coups de coeur

Les parcs naturels de la Métropole Lilloise

Les parcs naturels de la Métropole européenne de Lille (MEL) sont plus nombreux qu’on ne le pense ! Vous pouvez vous y promener entre ruisseaux et bosquets, et vous détendre dans une nature modelée par la main de l’homme, mais souvent sauvage, et toujours accueillante.

Durant des décennies, la vallée de la Haute-Deûle a concentré une importante activité industrielle, laissant par la suite des friches industrielles polluées. Dans les années 1990, la Communauté urbaine de Lille a décidé de reconquérir et rendre à la nature ces espaces pour créer une kyrielle de parcs, les “espaces naturels de la MEL” : “la Canteraine” entre Houplin-Ancoisne et Haubourdin, “Mosaïc” à Houplin-Ancoisne, “la Louvière” à Don, “les Ansereuilles” à Wavrin et “la Gîte” à Santes. De ce passé difficile, il n’y a plus rien de visible, la nature a totalement repris ses droits.

Plus au nord, le Val de Marque est, lui aussi, riche de nombreux milieux naturels et d’une faune foisonnante. Il a pourtant un passé semblable à la vallée de la Haute-Deûle : en 1975, la Marque comptait parmi les cours d’eau les plus pollués d’Europe ! Au prix d’importants travaux, la vallée est redevenue verdoyante, attirant les oiseaux par milliers.

Le parc de la Gîte et le relais nature à Santes

Le relais nature du Parc de la Deûle, logé dans le site de la Gîte, est un lieu très prisé par les familles. Il est installé dans une ancienne blanchisserie, sur le chemin de halage, à SantesIl permet aux visiteurs (et particulièrement aux enfants) de découvrir le parc à travers l’exposition permanente La Nature retrouvée et le Jardin des expériences. Le relais, point de départ de promenades-découvertes, accueille également des animations et des ateliers.

Le site de la Gîte en lui-même s’étend sur 120 hectares entre bois et prairie, plans d’eau et zones humides prisées des oiseaux. Durant la balade, on traverse une mosaïque de paysages.

Des pontons, passerelles et tours d’observation permettent d’admirer les nombreux oiseaux et la végétation, qui évolue au fil des saisons.

Au détour d’un chemin, vous tomberez peut-être sur cette plaque commémorative, posée en mémoire de Robert Matyasz, un pilote de l’US Air Force tombé le 16 mars 1944 dans le site de La Gîte, à l’âge de 22 ans. Son avion, revenant d’une mission de bombardement en Allemagne, avait été touché en vol. Il avait perdu tout son carburant, au point qu’il s’était écrasé dans ce qui était à l’époque des marais. Son corps et son avion n’ont pu être localisé et récupéré qu’en août 1947, à six mètres de profondeur.

Si vous venez en voiture, le plus simple est de vous garer au parking du Mosaïc, à Houplin-Ancoisne, puis de traverser le pont par-dessus la Deûle.

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse : rue du Général de Gaulle / 20 chemin du halage 59211 Santes
Horaires : Accessible toute l’année, 24h/24
Tarif : gratuit

De l’autre côté de la Deûle, s’étend le parc Mosaïc et sa collection de jardins. Je n’en parlerai pas dans cet article (je compte en consacrer un à lui seul), mais vous pouvez facilement trouver des informations sur ce formidable parc qui offre de nombreuses activités (du mercredi au dimanche, 10 h-18 h).

Le parc de la Louvière à Don

Le parc de la Louvière à Don s’étend sur 10 ha. Réaménagé en 2006 et 2007, il offre aux promeneurs trois étangs, en cascade, autour desquels vous croiserez sûrement des pêcheurs.

Ces étangs ont été créés au milieu des années 1980 sur d’anciens marécages par André Lelong, alors maire de la ville.

La Louvière occupe un ancien bras de la Deûle au sein duquel s’est développée naturellement une forêt de saules. Une plante aquatique protégée, le jonc noueux, s’est également installée dans les mares et le bois inondé. 

En vous promenant le long des sentiers qui parcourent les étangs, vous entendrez le coassement des grenouilles et des crapauds (dont se nourrissent les hérons), ainsi que le chant des oiseaux, dont la “Rousserolle effarvatte” dans les roseaux.

À la tombée de la nuit, vous croiserez des chauves-souris qui se régalent des insectes attirés par l’eau. Un véritable insecticide naturel !

Des chemins sinuant partout dans le parc, on se retrouve parfois, sans le vouloir, sur le chemin de halage qui borde la Deule. On peut observer les péniches qui avancent paresseusement ou le fonctionnement d’une écluse.

Accessible depuis le parking gratuit du cimetière de Don (rue Abbé Dubbus), cet écrin de nature est un lieu parfait pour flâner en toute tranquillité !

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse : Chemin de la Procession, 59272 Don
Horaires : Accessible toute l’année, 24h/24
Tarif : gratuit

Le parc des Ansereuilles de Wavrin

Le très joli site des Ansereuilles est l’un de mes coups de cœur ! Il vous offre ses 110 hectares de paysages changeants, de la grande allée aux sentiers discrets qui serpentent à travers bois, en passant par les plans d’eau et les prairies fleuries.

Il offre un bain de nature juste à côté de la ville. On a parfois l’impression d’être seul au monde au milieu des roseaux ou des herbes hautes.

Vous croiserez des aigrettes, des hérons et des canards, mais aussi des saules têtard et des fleurs aquatiques, et même des vaches qui pâturent non loin de la Tortue, le petit cours d’eau qui arrose une partie du parc. Et, juste à l’entrée (ou la sortie, selon votre sens de promenade), vous croiserez les animaux d’un éleveur qui se prélassent autour d’une marre.

La ville de Wavrin a été la première à bénéficier des aménagements du Parc de la Deûle : la création de la “Grande Allée”, la modification du cours de la Tortue, le traçage de kilomètres de sentiers, la valorisation de pâturages, la plantation de centaines d’arbres et arbustes, la construction de la grande passerelle…

Le parc des Ansereuilles est accessible par le 110 de la rue Roger Salengro (sentier discret, au sud) ou le croisement de la rue de la Passerelle et la rue Léon Gambetta (petit parking, au nord).

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse : Rue Roger Salengro / Rue de la Passerelle 59136 Wavrin
Horaires : Accessible toute l’année, 24h/24
Tarif : gratuit

Le parc de la Canteraine

Ce beau parc fréquenté par les pêcheurs et les familles invite à la balade. Sur 85 hectares, il offre un terrain de jeu varié entre bois, marécage, plan d’eau et alignements d’arbres. Les 8 km de chemin sont connectés à ceux du Parc de la Gite.

Située entre les communes d’Haubourdin et d’Emmerin, le parc de la Canteraine est un espace naturel protégé et le paradis des grenouilles (7 espèces d’amphibiens y sont protégées).
Le parc de la Canteraine abrite des champs captants qui alimentent 40 % des besoins en eau potable sur la métropole lilloise.

Le site a changé de visage entre 2007 et 2010 : près de 66 000 arbres et arbustes régionaux ont remplacé le boisement initial de peupliers !

Le parc de la Canteraine offre de belles balades entre allées balisées et chemins sinuant entre les arbres. On a parfois l’impression d’être perdu(e) au milieu de nulle part… et on débouche sur une artère où des enfants font du vélo.

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse : 246 Rue de la Canteraine 59320 Haubourdin
Horaires : Accessible toute l’année, 24h/24
Tarif : gratuit

Parc ornithologique des 5 Tailles

Vous aimez les oiseaux ? Alors vous allez a-do-rer le parc des Cinq Tailles !

Comme les autres parcs de la Métropole, il a été créé sur un ancien site industriel. Vers la fin des années 1970, la sucrerie Béghin Say avait un premier bassin de décantation (pour laver les betteraves sucrières), puis un second en 1987. Lorsque la production sucrière a été abandonnée en 1990, il a fallu décider quoi faire des lieux. On a découvert que non seulement le site attirait de très nombreux oiseaux, aquatiques et terrestres, mais que la flore y était variée, tout comme les insectes et les batraciens. Une véritable réserve pour la flore et la faune.

Le Département du Nord s’est porté acquéreur du site et y a créé à la fois un parc ornithologique et un espace naturel, divisé entre une partie boisée de 70 hectares et deux étendues d’eau de 35 hectares.

C’est un plaisir de s’y promener sur les sentiers aménagés, en suivant les indications le long de trajets plus ou moins longs (pour les familles ou les randonneurs chevronnés).

Des panneaux explicatifs vous présente l’histoire du site, ses spécificités naturelles et les différents animaux que vous pouvez y croiser.

Les observatoires installés au-dessus des bassins offrent un point de vue unique sur les étendues d’eau. Prévoyez vos jumelles et votre téléobjectif pour regarder ou photographier les oiseaux (et vous boules-Quiès lorsque les mouettes s’installent !).

 L’ancien transformateur électrique est même devenu un refuge à chauve souris.

Aménagé pour être presque en totalité accessible aux personnes handicapées et aux poussettes d’enfants, le parc des Cinq Tailles est la destination idéale des photographes amateurs, des randonneurs et des familles.
(Le site constitue le prolongement de la forêt domaniale de Phalempin au sud).

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse : 56 Rue Emile Zola, 59239 Thumeries
Horaires : Accessible toute l’année, 24h/24
Tarif : gratuit

La base de loisirs des 6 Bonniers

À Willems, la base de loisirs des 6 Bonniers est le point de départ idéal pour découvrir le réseau de randonnée de la Vallée de la Marque. Plusieurs itinéraires pédestres et VTT s’y croisent ou y commencent, c’est aussi le point de départ d’un jeu de piste pour les enfants.

La base de loisirs vous propose 12 hectares de nature et de loisirs : accro branche, tir à l’arc, golf-archery, laser tag, kayak polo, stand up paddle… Une cafétéria vous accueille l’après-midi les mercredi, samedi et dimanche. De quoi passer une journée sympathique.

Vous pouvez aussi, tout simplement, vous promener autour du plan d’eau, où vous croiserez des canards, des poules d’eau, des foulques et des oies peu farouches.

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse : 56 Rue Emile Zola, 59239 Thumeries
Horaires : du lundi au dimanche, de 7h à 22h
Tarif : entrée du parc gratuite, les activités sont payantes.

Le canal de Seclin

Le long des berges du canal, à l’ombre des platanes majestueux, on flâne au bord de l’eau.
Vous allez faire une belle balade le long des berges de ce canal artificiel, créé par l’homme, mais rendu à la nature, où les pêcheurs et les promeneurs se donnent quotidiennement rendez-vous.

C’est un petit paradis de verdure et de sérénité où l’on peut se promener sur 6 km le long de l’ancien chemin de halage ou s’installer sur un banc pour observer les canards, les grenouilles et les poules d’eau. N’hésitez pas à emmener les enfants, car la balade est tranquille sur les berges aménagées où vous croiserez uniquement des joggeurs et des cyclistes.

En 2016, l’alignement de platanes du canal de Seclin s’est vu décerner le label “Ensemble arboré remarquable” par l’association A.R.B.R.E.S.

En savoir plus sur la balade le long du canal de Seclin.

Le parc du Héron

Entrée naturelle de la Vallée de la Marque, le lac du héron est le repaire de nombreuses espèces d’oiseaux. C’est aussi l’espace naturel le plus fréquenté de la Métropole ! La faune et la flore sauvage cohabitent harmonieusement avec les milliers de visiteurs qui s’y promènent chaque année (surtout le week-end).

Les 110 hectares d’eau et de verdure constituant le Parc du Héron forment une vaste et surprenante zone de nature en pleine métropole.

Au long de votre balade, vous pouvez visiter le passionnant parc de reconstitution archéologique “Asnapio” et l’ancien pavillon de chasse, qui mettent en lumière (et en vie) le patrimoine local.

La Réserve naturelle régionale du héron

À côté de la Ferme du Héron, au sein du parc, se situe l’entrée de la Réserve naturelle du Héron, une mosaïque de milieux naturels qui s’étend sur 73 hectares. En s’y promenant, on est ébahi que de si nombreuses espèces animales et végétales s’y développent, aux portes même de la ville. 
La réserve du Héron accueille ainsi 235 espèces d’oiseaux recensées (dont le héron cendré et le loriot d’Europe) et 306 espèces végétales.

Les marais de Bonnance et de Péronne

Les marais de la Marque sont l’une des rares zones humides préservées et sauvages aux portes de la métropole lilloise. En partie comblés, les marais ont été aménagés afin de leur rendre leur caractère naturel, permettant d’y accueillir une grande variété de faune et de flore. Une paisible promenade de 5km et des observatoires pour découvrir les oiseaux vous y attendent !

Le site est composé de deux zones naturelles reliées entre elles, le marais de Bonnance et le marais de Péronne, traversés par la Marque et enjambés par l’autoroute A23.
Cet “espace naturel sensible”, partagé entre les communes de Fretin, Péronne-en-Mélantois et Templeuve, a été entièrement réaménagé afin de pouvoir accueillir les promeneurs.

En savoir plus sur les marais de la Marque.

Le marais de Fretin

Les marais de Fretin s’étendent sur 22 hectares de zones humides entourées de prairies et de milieux boisés. Les familles et les promeneurs viennent se promener dans cette réserve naturelle pour y observer les oiseaux, admirer les points de vue ou contempler la flore. C’est une courte, mais jolie balade qui vous y attend, quelle que soit la saison.

Les marais de Fretin ont longtemps été laissé à l’abandon, mais la MEL (Métropole Européenne de Lille) a aménagé les lieux et, en 2011, le “nouveau” marais a été ouvert au public.

Des sentiers, des observatoires et de jolies passerelles en bois ont été aménagés tout au long des marais, pour permettre à tout un chacun de se promener dans les bois et au-dessus de l’eau.

En savoir plus sur le marais de Fretin.

Et puisque vous êtes dans le coin et que vous aimez la nature, ne ratez pas la Forêt de Phalempin et le bois de Warwamme.

Cet article vous a plu ? Gardez-le ou partagez-le.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.