Week-ends

Un week-end à Gravelines, sur terre et sur l’eau

Vous devez vous demander “Gravelines ? Elle veut nous faire visiter la centrale nucléaire ?” Mais savez-vous que Gravelines est classée parmi les 105 “plus beaux détours de France” ? À l’origine village de pêcheurs, la cité fortifiée possède un vaste patrimoine, elle regorge de richesses naturelles, culturelles et historiques… Faites un tour en barque ou à pied autour de sa magnifique citadelle, visitez son étonnant musée et promenez-vous sur son immense plage.

À mi-distance entre Dunkerque et Calais, sur la Côte d’Opale, Gravelines fait partie de l’agglomération dunkerquoise. Ville fortifiée dès le 12e siècle par les Comtes de Flandre, remaniée par Charles Quint et Vauban, la cité étoilée a su préserver ses remparts. Elle est l’unique ville de France fortifiée entièrement entourée d’eau !

Promenade autour des remparts de Gravelines

À Gravelines, on peut faire le tour complet de la cité, aussi bien sur l’eau qu’en hauteur. Ces fortifications sont un véritable joyau du patrimoine national. Vous pouvez parcourir le chemin de ronde sur 2,2 km sur la quasi-totalité des remparts surplombant les fossés.

L’enceinte fortifiée a été conçue sous Charles Quint et ses successeurs. Ce sont eux, et non Vauban, qui la dotèrent de bastions d’angle, de fossés en eau profonde et de contregardes. Elle ne fut que légèrement remaniée par Vauban à la fin du 17e siècle.

Lorsqu’on parcourt le chemin de ronde, on peut encore voir quatre des corps de garde : Varennes, bastion du Moulin, poudrière Carnot et Liberté.

Le chemin de ronde a été totalement réaménagé avec la création d’une promenade piétonne sécurisée, des accès aux personnes à mobilité réduite, un réaménagement des jardins publics, la restauration des bâtiments historiques… La promenade est particulièrement agréable !

Le site de l’Arsenal (nom donné à l’ancien château construit par Charles Quint en 1528) est souvent utilisé pour les photographies des mariages qui ont lieu non loin, dans l’hôtel de ville. Cela n’est pas surprenant, tant le lieu est charmant, particulièrement le jardin à la française qui s’étend à côté du musée du dessin et de l’estampe originale (voir plus bas) et les très belles vues dont vous profitez du haut des remparts.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

L’Espace Vauban Nature, plus communément appelé “La Pépinière” est un véritable poumon vert au cœur de la ville fortifiée. Vous pouvez d’ailleurs visiter la forteresse et l’espace naturel lors d’une promenade de 3km.

L’après-midi, vous pouvez également visiter les remparts en bateau. Non loin de la porte des boules, vous trouverez l’embarcadère « Vauban Promenades » où vous pourrez louer des canots à rame ou à moteur électrique, ou même des pédalos.

Dans un bain de nature, vous découvrirez de plus près les pierres et le système des remparts, mais aussi la végétation foisonnante et la faune locale.

Vauban promenade : d’avril à fin septembre. L’embarcadère se situe rue de Dunkerque. Les chiens sont acceptés à bord. Barques électriques 20€/h (location d’1h pour 5 personnes maxi) – Bateaux pédaliers 10€/h à 3 places, 16€/h à 5 places.

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse : vous pouvez commencer la promenade des remparts où vous le voulez, mais le plus simple est de débuter au Bastion du Moulin et de descendre vers le sud.

L’église Saint Willibrord

L’église Saint Willibrord est le bâtiment le plus ancien de Gravelines. Elle porte le nom de l’évêque d’origine anglo-saxonne qui aurait, selon la légende, fondé la ville.

L’église originale aurait été construite au 11ème siècle, et sur ses ruines a été édifiée une nouvelle église à partir de 1598. Aujourd’hui, seule la façade est d’origine, avec un remarquable portail renaissance, car l’église Saint Willibrord a connu de nombreuses dégradations pendant le siège de la ville par Gaston d’Orléans en 1644 et lors de l’explosion de la poudrière du château en 1654. L’église a ensuite été utilisée comme champ de manœuvre et entrepôt puis Temple de la Raison sous la Révolution. Elle a été quasiment détruite par un ouragan en 1800.

Des travaux menés au 19ème siècle ont modifié sa structure tout en suivant l’ordonnance gothique des anciennes constructions.

L’intérieur est constitué d’une immense salle voûtée. Au-dessus, les combles abritent encore la charpente origine. Elle est ouverte exceptionnellement, par exemple lors des journées Européennes du Patrimoine.

Dans la chapelle du bas-côté droit, on trouve un retable datant du début 17e siècle.

L’église possède aussi de très jolis lambris, un buffet d’orgues orné d’instruments de musique entrelacés et une belle chaire de bois sculpté du 17e siècle.

L’église contient également le cénotaphe de Claude Berbier du Metz (gouverneur de Gravelines et de son château en 1684, il avait auparavant été gouverneur de Lille et de sa citadelle).

On y trouve également le mémorial de la famille Du Hamel : Jean du Hamel, sa compagne et leurs fils Louis mort en 1642.

Juste à côté de l’église, jetez un oeil à la surprenante citerne d’eau douce qui date du 18e siècle (1724-1725). Ses 1 420 000 litres lui permettait d’approvisionner la ville et sa garnison, les mettant à l’abri de la sécheresse et alimentant les soldats en cas de siège. Elle reçoit l’eau de sa propre toiture et de celle de l’église grâce à l’aqueduc qui les relie.

On peut encore admirer les robinets à têtes humaines et de dauphin.

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse :
Rue de l’Esplanade (entrée rue Catrice) 59820 Gravelines
Horaires :
toute l’année, 8h – 18h

La vieille ville de Gravelines

Gravelines est une ville constituée de trois hameaux : Petit-Fort-Philippe, les Huttes et Gravelines Centre. Nous allons nous intéresser à ce dernier, le plus ancien, cerné par les fortifications.
La cité a été conçue pour un usage militaire. Son tracé est impeccablement géométrique, mais les rues ne manquent pas de charme. Levez le nez, regardez vos pieds, cherchez les recoins : ici tout est détails et particularités cachés…

Le beffroi est un bon point de départ pour découvrir la cité fortifiée. L’édifice en lui-même n’est accessible au public que lors des Journées Européennes du Patrimoine en septembre et lors de visites guidées l’été.
Construit en 1827, il a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005.

Et, en face du beffroi se dresse le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (sur lequel ont été ajouté les noms des conflits suivants) où figurent un fantassin, mais aussi un marin. On y distingue aussi une rare plaque aux “déportés du travail morts pour la France”.

Vous croiserez plusieurs maisons anciennes et fort jolies.

Le musée du dessin et de l’estampe originale

Créé en 1982, le musée du dessin et de l’Estampe originale occupe un site exceptionnel au cœur de l’ancienne forteresse de Gravelines : l’ancienne poudrière du château, construite en 1742. La Poudrière accueillait autrefois les réserves d’artillerie et de poudre à canon de la ville fortifiée.

Plusieurs salles ont été aménagées dans des casemates souterraines voûtées et la poudrière loge des expositions d’art.

Je suis allé dans ce musée sans rien en attendre de particulier et j’ai été totalement charmée par les œuvres présentées.

L’impressionnante collection de 22 000 estampes (unique en France) couvre un fond qui va du 15e siècle à la période contemporaine. L’exposition permanente, renouvelée très régulièrement, déploie par rotation 200 estampes. Elle permet de découvrir des œuvres de Goya, Dürer (notamment l’Apocalypse), Picasso, Hokusai, mais aussi d’artistes modernes. 

Lorsque je m’y suis rendue, c’est l’extraordinaire travail du grand Gustave Doré qui était mis en lumière.

Des panneaux explicatifs, des presses et des objets expliquent les différentes techniques utilisables (eau-forte, lithographie…), la vie des artistes et l’histoire de leurs images, la fabrication du papier, les évolutions de l’imprimerie, les techniques récentes de création d’images, etc.

Au sous-sol, une vaste casemate abrite des expositions temporaires et accueille un plan-relief de Gravelines montrant l’état de la ville fortifiée en 1750.

Le musée propose des ateliers (4€ adulte et 2€ enfant) pour s’initier aux techniques de l’estampe : les gouges, les burins, la gravure en relief des planches, l’incision en creux du cuivre ou le dessin à la craie sur la pierre lithographique…

INFORMATIONS PRATIQUES
Adresse :
Arsenal, place Albert Denvers à Gravelines
Horaires : tous les jours de 14h à 17h30 sauf le mardi.
Tarifs : 3,5€, 2,50€ (réduit : 18-25 ans, séniors, demandeur d’emploi, RSA), gratuit (enfants, invalides). Gratuit pour tous chaque premier dimanche du mois, lors du Marché de Noël, de la Nuit des musées, du Week-end Région des musées, des Journées des villes fortifiées et des Journées du patrimoine.
Visite guidée : 2,50 € (adulte) 1,00 € (enfant)

Les jardins de Gravelines

Depuis quelques années, Gravelines a développé ses espaces verts. La ville est labellisée depuis 2013 “Ville 4 Fleurs” et a même reçu la distinction Fleur d’Or en 2016.

Lors de votre promenade sur le chemin de ronde des remparts, vous aurez pu admirer le joli jardin de l’Arsenal.

Il existe deux autres jardins (classés “jardins remarquables”) à découvrir lors de votre promenade dans la ville :

Le Jardin de la Liberté, rue de la Liberté, est un lieu charmant qui a gardé l’esprit des parcs du 19e siècle avec son kiosque en bois, ses vieux arbres, ses tonnelles blanches et ses rosiers anciens…

Le jardin de la Poudrière, rue Carnot, est conçu comme un jardin médiéval avec des parterres de plantes culinaires et médicinales.

Le chantier du Jean Bart

En 1992, l’association Tourville a lancé un projet complétement fou de construction d’un navire de guerre du 17e siècle, le Jean Bart (du nom du corsaire dunkerquois), dans les mêmes conditions qu’autrefois. Les travaux ont débuté en 2002 et devrait durer au moins 25 ans.

Le Jean Bart devrait être un “vaisseau de ligne” (un vaisseau de guerre à 3 mâts) à taille réelle, possédant 84 canons et mesurant 57 m de long pour 15 m de large…

Situé sur le port de Gravelines, à mi-chemin entre Dunkerque et Calais, le village de l’Espace Tourville vous invite à découvrir le chantier de construction du Jean Bart.

Au sein de ce projet d’archéologie expérimentale de grande ampleur, vous pouvez découvrir tout le savoir-faire traditionnel qui entoure les métiers de la construction navale historique. Des charpentiers de marine et des forgerons œuvrent, sous vos yeux, à la restauration de ce patrimoine historique unique en France.

Sur le site, découvrez également un vrai village d’artisan, avec une taverne pour la pause gourmande et une saurisserie artisanale dans laquelle du poisson est fumé avec des copeaux issus du chêne des poutres du bateau.

À l’aide d’une documentation papier et de panneaux explicatifs, on découvre l’univers d’un chantier naval du 17e siècle. Une vidéo dans l’atelier des maquettes vous permet de découvrir la vie au jour le jour du chantier et de comprendre le pourquoi du comment du projet. Les artisans et les bénévoles présents, tous très sympathiques, répondent à toutes vos questions.

Des livrets de jeux pour enfants sont disponibles à l’accueil pour découvrir l’histoire des corsaires et des marins du 17e siècle.

Tout au long de l’année, l’Espace Tourville met en valeurs les métiers d’art et d’artisanat, l’art sous toutes ses formes, l’histoire, l’archéologie, le patrimoine… grâce à une riche programmation culturelle.

Arrêt de bus (ligne régulière de Bus 100% Gratuits) à 2 minutes à pied du site, sur le Port de plaisance (arrêt “Chenal de l’Aa”).

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES
Adresse :
Route de Calais, 59820 Gravelines
Horaires : Tous les jours, 10h-12h et 14h-18h (la taverne reste ouverte le midi)
Tarifs : 7€ adulte / 5€ étudiants et PMR / 3,5€ de 6 à 12 ans / gratuit moins de 6 ans.

La plage de Petit-Fort-Philippe

Le hameau de Petit-Fort-Philippe s’est développé au bord du chenal, au cours du 19e siècle. Dès 1814, les pêcheurs de Gravelines ont participé aux longues et éprouvantes campagnes de pêche en Islande. C’est ainsi que sont nés deux hameaux de pêcheurs : Petit-Fort-Philippe et Grand-Fort-Philippe.

Petit-Fort-Philippe se situe à 1 km du centre-ville de Gravelines, au bord de la mer. Il est aujourd’hui considéré comme la station balnéaire de Gravelines.

Une eau claire, une plage de sable à perte de vue, de jolies cabines de plages…

Vous pouvez remonter son chenal jusqu’à la mer et admirer son joli phare noir et blanc (on peut le visiter, mais il était en travaux lorsque je m’y suis rendue).

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES
Adresse :
Digue de Mer, 59820 Gravelines
Horaires : Tous les jours, 10h-12h et 14h-18h (la taverne reste ouverte le midi)

Profitez également de ces évènements pour visiter Gravelines :

  • Les journées des espaces fortifiés (3e week-end d’avril)
  • Les bals de carnaval
  • La procession nautique du 15 août
  • Le Son & Lumière et ses 300 figurants (dernière quinzaine du mois d’août)
  • Les journées européennes du Patrimoine (3e week-end de septembre)
  • La fête des Islandais (dernier week-end de septembre)
  • Le Marché de Noël

J’espère que cet article vous aura donné des idées sur les choses à faire, quoi voir et quoi visiter à Gravelines pour une journée ou un week-end.

Puisque vous êtes dans le coin :
– Remontez jusqu’aux plages de Grand Fort Philippe et promenez-vous dans le très sauvage parc de l’Estran.
– Poussez à l’est vers la dynamique Dunkerque
– Poussez à l’ouest pour visiter la formidable ville de Calais

Cet article vous a plu ? Gardez-le ou partagez-le.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.