Week-ends

Une journée à Boeschepe, au coeur de la campagne Flamande

Boeschepe est une jolie commune agricole située au cœur des monts des Flandres, entre Lille et Dunkerque, le long de la frontière avec la Belgique. Depuis 2009, Boeschepe fait partie du réseau Village Patrimoine, coordonné par les Pays de Flandre : « Ces villages sont de formidables témoins de ce qu’était la Flandre rurale autrefois, de ce qu’elle est aujourd’hui et de ce qu’elle sera demain. ».

Sa situation à 74 m d’altitude et un point culminant à 153 m en font l’une des communes les plus élevées de la Flandre française. Si vous vous rendez au Mont des Cats ou au Mont Noir, n’hésitez pas à faire un arrêt par Boeschepe, il en vaut le (petit) détour.

Le musée de la Radio

musée de la radio de Boeschepe

« Que vous soyez amateur averti, simple curieux ou à la recherche du poste de grand-papa, suivez nos guides passionnés pendant plus d’une heure de visite retraçant l’évolution des postes dans nos foyers. »
site du musée

Les nombreuses et très belles radio du musée à Boeschepe

Cet épatant musée mériterait d’être plus connu !
Il ne présente pas uniquement le monde de la radio, mais vous fait découvrir toute l’histoire du son et de l’image par le biais d’une superbe collection glanée durant des années par un passionné. Il rappelle des souvenirs à tous les nostalgiques des postes à galènes, de la TSF, des premiers transistors, des mange-disques et des télévisions en noir et blanc… Et, que vous soyez jeunes ou moins jeunes, vous serez charmé par l’élégance des anciens gramophones et postes de radio. De véritables œuvres d’art.

Superbes postes de radio en bois des années 1930
Le musée de la radio de Boeschepe présente aussi des télévisions
Postes radio des années 1950, antennes discrètes et premières télévisions

Le Musée de la Radio retrace deux siècles de techniques, du tout premier télégraphe au téléphone mobile. Les visiteurs suivent des guides passionnés durant plus d’une heure de visite pour découvrir l’évolution de la radio, en parcourant les salles du musée correspondant à des époques successives, de 1900 aux années 1990.
Un petit bijou à ne pas manquer !

Tout premiers postes à ampoules à au musée de la radio de Boeschepe
Les tous premiers postes radio… à ampoules
Différents style de radio des années 1950 à Boeschepe
Les différents styles qui se sont succédés dans les années 1950

Famille

Durant les jeudi des mois de juillet et août, de 15h à 16h, le musée de la radio organise des visites spéciale famille : il « se propose de faire découvrir aux enfants les ancêtres des mp3 et DVD sans oublier bien sûr les postes et leur fonctionnement. À destination des familles avec des enfants âgés de 6 à 12 ans, c’est une visite commentée, agrémentée d’animations et d’ateliers : grâce à un kit explorateur et sous les yeux amusés de leurs parents ou amis, ils manipuleront différents objets et cela permettra aux plus grands de partager une nouvelle expérience ludique et interactive avec eux ».
Les places sont limitées, contactez le musée pour réserver !
– Adaptée pour les enfants de 7 à 12 ans.

– Tarif : Pass famille à 10€. Prix pour 2 enfants (2€ par enfant supplémentaire).

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse : 26 rue de Poperinghe.
Il est possible de se garer sur la « Grand’ place », juste à côté.

Horaires : Le musée étant animé par des bénévoles, il n’est pas ouvert tous les jours. Les dimanches de mai à octobre, les jeudis, vendredis et dimanches en août, mais aussi durant la nuit des musées et toute l’année sur réservation.

Tarifs : 5 € pour les adultes et 3 € pour les 12-18 ans.

En savoir plus : museedelaradio.pagespro-orange.fr

L’église Saint Martin

Près du musée de la radio se situe l’église Saint Martin. Construite entre le 16ème et le 19ème siècle, c’est une hallekerque (une église-halle à 3 nefs de même hauteur) en briques rouges, typique des Flandres.

église saint martin de Boeschepe

Les fonts baptismaux sont ce que l’église a de plus anciens : ils datent de la Renaissance.

Les absides sont construites en grès ferrugineux provenant des collines voisines. L’imposante tour carrée n’a été édifiée contre la façade qu’en 1785. L’église abrite un buffet d’orgue de 1839 (classé aux Monuments Historiques) et deux retables ornés de deux tableaux peints en 1866 et 1927. La plus lourde des cloches, qui pèse 1,7 tonne, date de 1625. Inscrite aux Monuments Historiques, elle porte une exceptionnelle frise “A la danse macabre” !

À l’arrière de l’église, on peut lire deux inscriptions en flamand concernant les anciennes sépultures d’un notable et d’un pasteur décédés en 1804 et 1802.

Le monument de la reconnaissance au Sacré Coeur

monument de la reconnaissance au Sacré Coeur à Boeschepe

Vous pourrez difficilement rater ce monument édifié à la sortie du village. Situé à quelques centaines de mètres du musée de la radio et de l’église, sur la route vers Berthen, il se dresse devant un champ où paissent quelques vaches indolentes.

les mosaïques du monument de la reconnaissance au Sacré Coeur à Boeschepe

“Ce mémorial a été élevé en reconnaissance au Sacré Cœur pour le remercier de sa protection durant la Seconde Guerre Mondiale”.
Il fut inauguré en juillet 1945 par le maire et le curé de l’époque. L’abbé Emile Gallo avait voulu l’érection de cette chapelle, car il considérait que Boeschepe avait été relativement épargné durant le conflit (comparé à d’autres villages comme Berthen, détruit par des bombardements en juin 1940).
L’impressionnante croix en mosaïque rouge et or brille de mille feux dès que le soleil fait son apparition.

Le moulin « de l’ingratitude »

le moulin de l'ingratitude

L’Ondankmeulen, qui date du 19ᵉ siècle, est emblématique du village. Il s’agit d’un moulin en bois sur une base en pierre, construit en 1802, qui a été utilisé pour moudre du grain jusqu’en 1958. Il est inscrit comme monument historique depuis 1977.

L’Ondankmeulen à Boeschepe

D’avril à septembre, des visites guidées sont organisées les dimanches et jours fériés de 15 heures à 18 heures, durant lesquelles vous pouvez découvrir les secrets des meuniers et le mécanisme (engrenages, meules, …) du moulin.

le moulin de l'ingratitude à Boeschepe

Mais aussi…

Le village perpétue également la tradition des géants (Jérôme le Meunier et Djoos de Bolder), la culture du houblon, les promenades en attelage et les distractions ancestrales, tel le tir à la perche verticale ou les boules flamandes.

La randonnée

Si vous avez juste envie de vous promener, vous pouvez suivre lecircuit du Sentier du Mont Kokereel – Boeschepe (8 km – 2h40). Après avoir croisé le moulin de l’Ingratitude, vous longerez des pâtures verdoyantes, des champs de pommes de terre et des houblonnières pendues à des fils de fer qui peuvent atteindre jusque 8 mètres de hauteur.
“En période de pluie, le port de chaussures étanches est indispensable.”

vue sur les flandres depuis Boeschepe

Départ au parking de l’église de Boeschepe. Attention ! Comme le nom de la randonnée l’indique, vous allez grimper le Mont Kokereel. Mais vous serez récompensé par une très jolie vue sur le Mont Noir, le Mont Rouge et le Scherpenberg.

Sentier du Mont Kokereel à Boeschepe et Berthen
Balade à Boeschepe
Photo provenant de sentierdunord.free.fr
circuit du Sentier du Mont Kokereel - Boeschepe

Si vous préférez une visite un peu plus touristique, Boeschèpe, comme tous les “Villages Patrimoine”, propose aux visiteurs un circuit (4,5km) balisé de panneaux expliquant les principaux aspects des monuments ou de l’histoire du village.
Vous pouvez trouver le dépliant à l’Office de tourisme des Monts de Flandre et en mairie ou en cliquant ici.
Vous pouvez vous faire accompagner le long du circuit par un habitant passionné par le patrimoine du village, qui vous servira de guide (prenez rendez-vous en téléphonant à l’Office du Tourisme de Bailleul (03 28 49 23 79) ou en mairie de Boeschèpe (03 28 42 50 24).

Vous pouvez également créer votre propre balade, à vélo ou à pied, grâce au réseau points nœuds.

La « chapelle à loques » Notre Dame de Toutes les Peurs

Cette petite chapelle se situe, comme souvent, à la croisée des chemins, en l’occurrence au carrefour de la rue du Moulin et la rue des Cinq Chemins Verts.

La « chapelle à loques » Notre Dame de Toutes les Peurs à Boeschepe

La tradition des loques est encore bien vivante dans la région, comme en témoignent les colliers, tissus et mouchoirs accrochés à la grille de la chapelle. En effet, Notre Dame de Toutes les Peurs est censée protéger la personne qui vient la prier d’une crainte ou d’une peur qu’elle ressent, si elle laisse un morceau de tissu ou un objet personnel pour que le vœu soit exaucé.

Non loin de là, dans le bois de l’Ermitage du Mont des Cats, vous pouvez également voir la chapelle de la Passion, à la grille de laquelle on vient encore nouer des morceaux de tissu ou des chaussettes. En flamand, on la désigne sous le nom de « Korse Kapelle », la chapelle des Fièvres, et ceux qui viennent aujourd’hui espèrent éloigner la maladie ou recouvrir la santé.

Se restaurer

Boeschepe vous offre le choix entre des plats flamands et un restaurant étoilé au Michelin.

De Vierpot

Le Vierpot à Boeschepe

L’estaminet flamand « Le vierpot », situé au pied du moulin de l’ingratitude, est l’endroit idéal pour déguster de savoureuses planches (fromage, lard, pâté ou potjevleesh, accompagnés de pommes de terre à la pelure et de beurre à l’ail) ou des tartines flamandes, savourer une bière, une limonade à la violette ou un jus de pommes. “De Vierpot” vous accueille dans un cadre typiquement flamand.
Après vous être rassasié, faites un tour derrière l’estaminet : le site offre un panorama exceptionnel sur les monts de Flandre.
Adresse : 125, Chemin du moulin
Horaires : du jeudi au dimanche, de 12h00 à 22h00, et les jours fériés.
Visitez le site web

L’Auberge T’hommelhof

Auberge T'hommelhof de Boeschepe
photo provenant de Tripadvisor

Une vue magnifique sur les champs de houblon, une carte courte car fait-maison et un service souriant. L’auberge sert des plats simples typiques de la région, dans une ambiance décontractée.
Adresse : 643, rue du Purgatoire
Horaires : du vendredi au dimanche, midi et soir.
Téléphone : 03.61.18.06.10

L’Auberge du Vert Mont

auberge du vert mont à Boeschepe
photo provenant de michelin.be

Menée de main de maître par Florent Ladeyne (révélation de “Top Chef “en 2013), l’auberge est un restaurant 1 étoile au guide Michelin. Il propose des menus uniques, inventifs, créés avec des produits frais, de saison, provenant tous de la région. Lorsque vous arrivez, vous ne choisissez pas votre menu, vous indiquez seulement si vous avez une intolérance alimentaire. Si vous avez la chance de goûter aux frites à l’émulsion de Maroilles, vous n’en reviendrez pas !
(Comme son nom l’indique, l’Auberge est également un hôtel).
Adresse : 1318, rue du Mont Noir
Horaires : midi et soir, sauf le dimanche et le lundi.
Réservation : 03 28 49 41 26
Visitez le site web


Puisque vous êtes dans le coin :
Le Mont des Cats : son abbaye, son fromage, ses balades…
Godewaersvelde : son musée de la vie frontalière, ses estaminets, son potj’…
Saint Jans Cappel : sa villa, son parc et son musée Marguerite Yourcenar…
Le jardin des fées de Saint Sylvestre Cappel


J’espère que cet article vous aura donné des idées sur les choses à faire, quoi voir et quoi visiter à Boeschepe pour une journée ou un week-end.

Si cet article vous a plu, gardez-le ou partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.